La polykystose rénalemaladie génétique grave du chat persan

Qu’est ce que la polykystose rénale ou PKD ?

PKD (Polycystic Kidney Disease) chez les persans
Persan et races apparentées, Exotic Shorthair, Scottish Fold, British, Himalayens
- Test PKD
- La PKD, une maladie rénale
- La polykystose rénale ou PKD (Polycystic Kidney Disease) est une maladie rénale d’origine génétique, décrite principalement chez le Persan et les races apparentées.

Caractéristiques de la polykystose rénale

La polykystose rénale se caractérise par des kystes qui compriment le tissu rénal et empêchent le rein de fonctionner correctement. Les kystes se multiplient et grossissent avec l’âge du chat, conduisant à une insuffisance rénale qui s’exprime généralement entre 3 et 10 ans. Le chat boit et urine alors davantage. D’autres signes cliniques peuvent se manifester progressivement: déshydratation, perte d’appétit, perte de poids, vomissements, léthargie, dépression.
Le rythme de croissance des kystes est très variable d’un chat à l’autre : certains vivent de nombreuses années sans montrer de signes cliniques, chez d’autres l’insuffisance rénale conduit à une mort prématurée. Expression et mode de transmission La polykystose rénale est une maladie monogénique autosomale dominante, c’est-à-dire qu’une seule copie du gène muté est suffisant pour provoquer l’apparition de la maladie.

Le Test ADN pour la PKD

Le test ADN permet de connaître le statut génétique de l’animal vis-à-vis de la polykystose rénale : Résultat du test ADN Les études conduites par ANTAGENE indiquent que cette mutation explique tous les cas de polykystoses rénales chez le Persan. Aucune autre mutation n’a été découverte à ce jour chez le chat. A partir de nos données nous estimons la fréquence de chats hétérozygotes dans les races suivantes:
Exotic shorthair : 28% Persan : 17% Scottish Fold et British : < 5% Maine coon : < 1%
Le test ADN est fiable, facile à réaliser (à partir d’un simple frottis buccal), réalisable dès que l’animal est identifié (puce ou tatouage) et effectué une seule fois dans la vie du chat.

Intérêts du test ADN pour la polykystose rénale

Le test permet de :
• dépister précocement les chats atteints
• sélectionner les reproducteurs
• adapter les croisements afin de limiter la mortalité anténatale liée à cette maladie
• éviter de produire des chatons atteints de polykystose rénale
• freiner la propagation de la maladie dans l’élevage ou dans la race
Nous recommandons de tester les chats issus des lignées touchées par cette maladie et de tester les reproducteurs primés et/ou qui se reproduisent beaucoup afin d'empêcher toute propagation de cette maladie dans la race.

Un spécialiste des tests ADN pour chien et chat

Pour plus d’informations sur les recherches et les services d’ANTAGENE chez le chien ou le chat, n’hésitez pas à nous contacter ou à consulter notre site web www.antagene.com